Retour sur les Ateliers-Relais organisés par Booming - Consultation citoyenne

Retour sur les Ateliers-Relais organisés par Booming - Consultation citoyenne

Lancée en mai dernier par Jean-Paul Delevoye, Haut Commissaire à la Réforme des Retraite, la Consultation Citoyenne a pour but d’alimenter les réflexions qui permettront d’aboutir à un projet de loi (déposé au Parlement en 2019).

En tant qu’Expert des Transitions Emploi-Retraite, nous avons souhaité prendre part à cette réflexion menée au niveau national, à travers l’organisation d’Ateliers-Relais. Pour ce faire, nous avons réuni autour de la table plus d’une trentaine d’Experts, de Chefs d’entreprises, de décideurs RH et de Baby-Boomers, afin de débattre de la thématique : “ Comment donner plus de choix dans la gestion de la fin de sa carrière ? “

 

Le bilan de nos actions est le suivant :

  • 2 ateliers organisés : Aix-en-Provence ; Paris
  • 1 proposition : « Inciter les séniors à travailler plus longtemps »
  • 36 arguments POUR ou CONTRE débattus
  • Des échanges passionnés, des témoignages percutants, des retours de pratiques RH innovantes, des consensus, des oppositions d’idées dans la bonne humeur et l’optimisme !
  • Un vote final POUR à l’unanimité

Nos participants s’accordent à dire qu’il serait en effet bénéfique d’inciter davantage les séniors à travailler plus longtemps, pour eux-mêmes, mais également pour les Entreprises et plus largement pour la Société.

Même si certains dispositifs peu connus existent, il apparaît nécessaire de les revoir pour qu’ils soient perçus comme davantage intéressants/avantageux pour favoriser l’activité rémunérée des séniors.

 

En marge de ces débats, d’autres discussions ont également émergé notamment celle autour du terme « Inciter ». Dans un premier temps, celui-ci a quelque peu heurté les esprits des participants. La question posée a été : ne vaut-il pas mieux « permettre », « encourager », ou encore « faciliter » une activité rémunérée plus longue chez les séniors ?

Mais au fil des échanges, tous s’accordent à dire qu’il est important d’être incitatif dans ce type de démarche, pour en garantir l’efficacité, et ce à plusieurs niveaux :

  • Côté Sénior : pour une réelle appropriation des dispositifs mis en place, et de réels effets
  • Côté Entreprise : une proposition sous-jacente a émergé de celle débattue : « inciter les séniors à travailler plus longtemps » n’a de sens que si les entreprises sont en mesure de les accueillir, ou si les conditions de création d’activité/d’entreprise sont rendues favorables/simplifiées pour cette catégorie de la population… Or sont pointés du doigts les problématiques de discrimination à l’emploi des séniors ainsi que la complexité des démarches actuelles liées à la création d’activité…

 

D’autres problématiques ont également été soulevées :

  • Comment donner la possibilité aux personnes « usées » par leur travail, de pouvoir continuer à travailler plus longtemps => conditions de travail, pénibilité, formation, employabilité
  • Comment ne pas faire « concurrence » au bénévolat qui apporte beaucoup à notre pays (séniors largement représentés dans ces activités)

 

En conclusion, la situation démographique dans notre pays est telle qu’il est nécessaire d’agir pour faire rapidement évoluer les mentalités (en 2060 plus d’1/3 de la population française aura plus de 60 ans !). Il parait important d’être plus incitatif qu’encourageant en matière de politique d’emploi des séniors, tout en préservant la liberté de choix éclairé, de chaque individu.

Merci encore à tous nos participants !